Tous les problèmes de l’Afrique ont une base éducationnelle

Une salle de classe et des élèves éducation

Ou pourquoi l’Etat devrait investir plus dans l’éducation

 

Vu que le système éducatif africain est inefficace et inadapté aux réalités et aux besoins des africains, l’Etat devrait penser à le réinventer en y investissant plus de ressources financières et humaines. De prime abord, je préfère clarifier certaines choses. L’amalgame entre scolarisation et éducation me gêne. Aller à l’école et y recevoir des cours, c’est être scolarisé. Mais être éduqué, c’est vivre de tel sorte de n’être ni une charge encombrante ni pour l’Etat, ni pour les autres citoyens. Etre éduqué, c’est être émancipé, c’est avoir reçu les moyens de se rendre libres. Donc une éducation complète, c’est une scolarisation doublée d’une connaissance des notions de savoir-vivre et de civisme, le tout enveloppé dans un contexte culturel. Mais ça reste toujours mon avis.

En Afrique, le taux d’analphabétisation des adultes (15-49)est de 49.5% (Source: UNESCO). Quant au taux d’achèvement, on l’évalue à 4.4% selon la même source. Ces chiffres-là signifient tout simplement que des personnes, vivants en Afrique n’ont pas reçu une part importante du processus d’éducation. Pire, ces chiffres montrent le nombre de personnes qui peuvent constituer un frein au développement réel d’un pays. Oubliez les chiffres de croissance économique que nos présidents nous balancent à la figure. Ce ne sont pas les chiffres les plus importants. Un pays ne peut se départir de son développement social. Il faut par conséquent, vu que les messieurs sont trop préoccupés par leur taux de croissance, qu’on s’en charge. Par deux exemples assez simples, je vais vous montrer que les plus importants problèmes de l’Afrique ont tous une base éducationnelle.

Exemple 1 : La mauvaise gouvernance

Dans la catégorie « mauvaise gouvernance », je mets la corruption, l’alternance entre deux régimes qui est toujours compliquée et les nombreux « vols » dans les caisses publiques. Vous savez ce qui provoque cela ? Le manque d’éducation à la citoyenneté. Parce qu’éduquer à la citoyenneté, c’est faire prendre conscience qu’on fait toujours des choix et que chacun de ces choix a des conséquences. Donc mon ami, si tu extorques de l’argent à des marchands à la douane, sache que les légumes que ta femme va acheter au marché seront naturellement plus chers. Si tous ceux qui se ruent vers les institutions publiques ont été scolarisés mais n’ont pas été éduqués à la citoyenneté, l’on se retrouve dans des pays où l’indice de perception de la corruption est à 10. (cas de la Somalie)

Exemple 2 : La croissance démographique

Dire que la naissance de bébés est un problème, c’est bien un discours d’économiste. Et comme je ne suis pas économiste, je trouve toujours que la vie est une grâce. Cependant, chaque enfant a le droit d’être choyés. Et ce n’est pas le cas de tous les enfants. Toutefois, ne rejetons pas tout de suite la pierre aux parents. La plupart du temps, ces grossesses ne sont pas désirées. Soit les parents n’ont pas reçus d’éducation sur le planning familial, soit ce sont des jeunes filles qui n’ont pas été éduquées sexuellement.

 

Les exemples auraient pu s’étendre jusqu’à l’infini.  Il est vraiment important de faire naître une nouvelle génération de personnes éduquées pleinement. Enfin, pour peu que ce soit possible. Mais des personnes qui ont le sens du savoir-vivre en société, de la citoyenneté et surtout ancrées dans leur culture mais suffisamment ouvertes d’esprit pour ne pas rejeter ce qui est extérieur. Plusieurs solutions peuvent être proposées. J’en ai une en stock, que je vous présenterai plus tard. Et j’espère que vous serez nombreux à y adhérer. Avant de se quitter, j’ai une question pour vous : Quelle est  l’école idéale ? Qu’auriez-vous aimé apprendre ? Qu’est-ce qui peut être retranché des programmes scolaires ? En gros, quelle éducation avez-vous reçu (si vous jugez qu’elle est bien) ou auriez-vous aimé recevoir ?

Vous avez aimé? Partagez

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *