Trois heures de marche et d’air frais dans la forêt du Banco

Entrée du parc national du Banco

Si vous êtes fan de randonnée, un petit tour dans la forêt du Banco vous fera le plus grand bien. Étendu sur 3 477 hectares en plein cœur d’Abidjan, la forêt du Banco doit son nom à la rivière « Gbangbo » qui y prend sa source. Véritable « poumon vert » de la capitale ivoirienne, c’est également le plus important réservoir hydraulique de la ville. Abidjan a bien de la chance de l’avoir. Je vous raconte la première randonnée que j’y ai faite?

14h30: J’arrive à l’entrée du parc

Entrée du parc national du Banco

Parc national du Banco – crédit : MissAfrica

La première fois, j’y suis allée avec deux amies. Vous devez connaître l’une d’entre elles. C’est Stella, elle est également mondoblogueuse. Je vous éviterai toute la gymnastique inutile qu’on a dû faire pour arriver à l’entrée du parc. Mais je vous donnerai un conseil: ne descendez jamais du taxi autre part que devant une inscription indiquant clairement Parc National du Banco. Ne faites pas la même erreur que nous. Quoi qu’il en soit, nous sommes arrivées à bon port…mais en retard. L’un des organisateurs nous attendait. Et une autre participante nous a rejoint.

14h45: Début de la rando

Vue de dos de trois jeunes filles marchant dans la forêt du banco

Vue de dos de trois jeunes filles marchant dans la forêt du banco – crédit : MissAfrica

Après avoir payé nos frais d’entrée, le guide a pris la tête de la marche. Il n’est pas vraiment guide. Le guide « officiel » était déjà partie avec les participants ponctuels. Mais Samuel était sympathique. Il était le président de l’association qui organisait la randonnée. Il a donc eu le temps de nous présenter Afric Art qui tente de faire découvrir la Côte d’Ivoire aux locaux. En effet, le parc est bien visité mais il l’est surtout par des étrangers. Les ivoiriens sont assez méfiants. Tellement d’histoires ahurissantes sur cette forêt circulent. On peut le comprendre. Afric’Art organise donc chaque dernier samedi du mois une randonnée au sein du parc.

Ensemble de bambous du parc national du banco – crédit : MissAfrica

16h30: Petite pause

Après deux bonnes heures de marche qui en semblaient sept, nous avons fait une pause. Une pause où j’ai pu écouter Sade Adu en me balançant sur un hamac de fortune. Mais une pause bien méritée.

Jeune fille couchée sur un hamac, le sourire aux lèvres – crédit : MissAfrica

17h10-18h10: Reprise et fin de la rando

Le groupe des gens ponctuels nous a rejoint. Ils ont fait une pause de 10 minutes avant que le guide Julien prenne la relève. Il nous a fait marcher sur plusieurs kilomètres avant qu’on arrive à l’arboretum. C’est un jardin où sont exposées plus de 800 espèces d’arbres et d’essences.

Vue de plusieurs arbres de l’arboretum au sein du parc national du Banco – crédit : MissAfrica

A ma deuxième randonnée, en plus de revoir la plupart de ces arbres, j’ai pu voir les silures. Je n’ai pas une super photo. Mais sachez qu’ils sont énormes. Et protégés. Merci d’oublier vos idées de sauce pimentée aux poissons.

Les silures du Parc National du Banco

Les silures du Parc National du Banco – crédit : MissAfrica

Si vous voulez participer à la prochaine randonnée

Cinq bonnes raisons de visiter la forêt du Banco?

  • Des kilomètres de marche: La première fois, j’ai fait 12 kilomètres. La deuxième fois, j’en ai fait 14. La randonnée, c’est du sport et il paraît que le sport, c’est bon pour la santé;
  • De l’air pur: vous tenir loin des embouteillages et de l’air pollué d’Abidjan pendant deux à trois heures vous fera le plus grand bien;
  • De la culture en plus: grâce à son arboretum, son musée et votre formidable guide, vous en apprendrez plus sur la faune et la flore qui vivent au sein du Banco;
  • Sécurité: Vous n’avez rien à craindre. Mais partez toujours avec deux à trois amis;
  • C’est fun: passez du temps avec des amis dans un endroit où vous n’avez plus le réseau et où vous pouvez vous parler, discuter et commenter tout ce que vous voyez.

Pour participer à la prochaine randonnée organisée par Afric’Art, appelez le +225 09 09 43 06

Tarifs: 

CEDEAO: 4.000FCFA

Hors CEDEAO: 6.000FCFA

Enfant: 2.000FCFA

Moi, j’y retournerai bien une troisième fois !

Trois jeunes filles posant près de la forêt du Banco

Trois jeunes filles posant près de la forêt du Banco – crédit : MissAfrica

Vous aimeriez peut-être: 5 bonnes raisons d’aimer la Côte d’Ivoire

Vous avez aimé? Partagez

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *